La descente aux enfers

En parallèle de son succès grandissant, son addiction à la drogue et à l’alcool n’a de cesse de croitre. Si au départ, ces substances ne constituaient pour la chanteuse que de simples catalyseurs d’énergie pour se détendre avant ses performances, ces dernières ont rapidement pris une place considérable dans sa vie.

Début 1970, la Mama Cosmique revient aux côtés d’un nouveau groupe, Full Tilt Boogie Band dont elle est la fondatrice, avec lequel elle se produit lors d’une tournée Canadienne avec Greatful Dead. Une fois de plus, les critiques et le public son unanimes. Un satisfecit qui conduit Janis Joplin et son groupe à enregistrer un ultime disque, « Pearl » (son surnom).

Mais rattrapée par sa solitude et son mal être, la chanteuse, qui demeure dépressive, n’a de cesse de se perdre dans la drogue. Les amphétamines, la méthédrine, l’héroïne et l’alcool la détruiront peu à peu.

Le 4 octobre 1970, le lendemain même de l’enregistrement de « Me and Bobby McGee », elle rejoindra le célèbre groupe des 27 dont font notamment partie Jimi Hendrix, Kurt Cobain et Jim Morrison, suite à une overdose d’héroïne dans sa chambre d’hôtel.